Portail officiel du Parc des Baronnies provençales En savoir plus

S’ouvrir au monde nocturne lors des « Nuits de la chauve-souris »

On protège mieux ce que l’on connaît. C’est sur ce principe que se sont appuyés le Pnr des Baronnies provençales, la LPO Drôme et le GCP pour proposer chaque année des moments de rencontres et de partage des connaissances autour des chauves-souris. L’idée est de proposer aux habitants une soirée au cours de laquelle la biologie et l’écologie des chauves-souris sont présentées, et ainsi de susciter l’intérêt et les discussions parmi le public. Depuis 2012, cinq soirées d’animation par an ont été réalisées sur 15 communes du territoire des Baronnies provençales.

L’approche audiovisuelle a été préférentiellement utilisée pour aborder la vie de ces mammifères discrets, notamment par des présentations illustrées et la diffusion des films documentaires « Au rythme des chauves-souris » (Tanguy Stoecklé, SFEPM/GCP, 2007) et « Une vie de Grand rhinolophe » (Tanguy Stoecklé, GCP, 2013). L’assistance présente à chaque soirée a été unanimement éblouie par les images et étonnée par les spécificités des chauves-souris, ces animaux parfaitement adaptés au monde nocturne, à l’organisation sociale complexe, et si proches de nous dans leurs relations mère-petit …

A la suite des échanges, devant un repas tiré du sac, c’est l’heure du crépuscule, et le public est invité à venir partager quelques instants des nuits de chasse des chauves-souris. A l’aide de détecteurs d’ultrasons, le groupe se promène et espère entendre et voir quelques pipistrelles ou noctules poursuivre des insectes.

Les « Nuits de la chauve-souris », c’est finalement un moment convivial de partage et de découvertes. Chacun peut y raconter ses rencontres personnelles avec les Chiroptères, ses craintes, ses observations…. et chacun repart avec un regard bien différent sur la vie nocturne !

Suite à l’engouement suscité par ces animations, les « Nuits de la chauve-souris » sont poursuivies chaque année sur le territoire. Entre 2012 et 2015, plus de 450 personnes ont pu directement être sensibilisées dans le cadre de ces animations.